Ha... enfin ! vous allez dire, non ? Et oui je sais, mais j'ai pas eu le temps avant, mes journées sont bien remplies. J'ai pleins de choses dont j'ai envie de parler en plus... bref, faut que j'arrête mon job quoi ! Ben, oui c'est pas sorcier, je me trouve un sponsor et hop je suis 100% sur le blog ! Bon, ça va bien finir par arriver... En attendant, voilà pour vous la suite de notre balade dans le Nord, j'ai revu les photos et vidéos, j'ai du mal à faire un choix tellement j'ai envie de vous les montrer toutes ! Alors j'ai décidé de faire le jour 4 en deux parties, demain (j'espère)... le jour 4 (bis).





Aujourd'hui, on passe le bac ! Et oui, plus au nord juste après le village de Hienghène, on traverse la rivière Ouaième sur un bac, le dernier en activité sur le territoire. C'est un des moments fort lorsque l'on se fait un tour de Calédonie. Passés les nombreux cols, et virages qui longent la côte, on arrive au bout de la route la piste devant la rivière. Et là, on attend que le bac, en face, revienne vers nous. On discute 5 mn avec un homme en veste orange, il travaille sur le bac et va prendre son quart. On a appris qu'ils étaient 8, employés par la mairie de Hienghène, pour assurer son fonctionnement toute l'année, 24 heures sur 24. Six personnes se relaient par équipes de deux et 2 autres personnes sont remplaçantes. Notre bac arrive, on remonte dans la voiture et on avance sur le radeau... Un moteur étourdissant nous tracte de l'autre côté du fleuve. Anoëlla n'était pas rassurée mais elle a fini par sortir de la voiture et profiter du moment. Au milieu de la traversée, le paysage est grandiose (si le temps est au beau car la région est très humide). Les montagnes aux alentours plongent directement dans la mer, on se sent tout petit. Le plus haut sommet de Nouvelle-Calédonie, le mont Panié, a la tête dans les nuages mais on devine toute sa grandeur... 1628 mètres au bord de l'eau, un dénivelé impressionnant ! Nous voilà sur l'autre rive, déjà, on reste un moment pour observer le bac embarquer d'autres voitures et faire le chemin inverse... la routine pour ces gens d'ici. Une dernière photo et on continu notre route vers les cascades de Tao et de Colnett... (à suivre)