Calédoniens expatriés, anciens du caillou ou futurs arrivant, vous êtes de plus en plus nombreux à lire le blog et surtout à intervenir par vos commentaires, de ce fait j'ai autant à lire et à apprendre que vous à chaque fois, et même davantage je dirai. C'est vraiment sympa à vous de répondre aux questions et d'enrichir les réponses, de les corriger, etc... Certains lecteurs sont là depuis le début, d'autres sont de passage, on fait connaissance, on fait des rencontres et chaque jour je commence par lire vos commentaires, c'est mon petit rituel matinal !!! Aujourd'hui, nous allons faire connaissance d'un de ces fervents lecteurs qui intervient souvent sur le blog, calédonien expatrié à Paris, amoureux du caillou comme nous tous, il s'agit de Ben. J'ai pensé que ce serait sympa de l'inviter sur le blog et de lui poser quelques questions afin qu'il nous parle de sa vie d'expat à 22 000 km de Nouméa. Faisons connaissance et n'hésitez pas à répondre vous aussi aux questions en laissant vos commentaires.

1. Ben, depuis quand es tu en France ? dans quelle région ?
Ça fera 6 ans en août : 2 ans à Toulouse et donc depuis 2002 à Paris.

2. Pourquoi être parti ? Les études ?
Principalement les études, comme la plupart des calédoniens qui partent, Nouméa n'offre pas un panel universitaire très large, et c'est bien normal, on ne peut pas tout avoir. Il y a aussi une grosse envie d'aller voir ailleurs, le caillou c'est très vite petit surtout à cet âge là !

3. Que fais tu la bas ?
Je suis en phase terminale. Je fini ma troisième et dernière année d'école d'ingénieur.

4. As tu rencontré beaucoup de calédoniens comme toi ? Y'a-t-il une communauté calédonienne ?
Des calédoniens comme moi ? «A l'aise» qu'il y en a. Je sais pas, après la terminale on doit être la moitié à quitter le caillou, entre la France, l'Australie et la NZ. Y'a-t-il une communauté calédonienne ? Question délicate, mais on est bizarrement moins soudé que la génération de nos parents. Espérons que le renouveau de la maison de la Calédonie cette année à Paris fédère un peu tout ces gentils petits calédoniens. En tout cas par rapport aux tahitiens, y'a pas photo, ils assurent plus.

5. Es-ce que tu te plait là bas ? L'acclimatation ?
C'est très cyclique, la grosse déprime au début l'automne, ça va mieux avec le ski, ça redescend au moment de se prendre une bonne semaine « pluie/neige/grisaille/gens qui tirent la tronche » en pleine face, ça remonte quand on peut se découvrir… Mais l'Amour comme palliatif à tout ça, ça marche très bien. Non est puis faudrait sérieusement penser à trouver un truc pour ces pauvres petits arbres qui sont complètement à poil, sans feuille, 6 mois par an, c'est d'un triste.

6. As-tu donné envie à des ami(e)s métros de venir découvrir ton île ?
Toutes les chambres d'internat, de colloc, d'appart que j'ai eu jusque là étaient tapissées de posters, cartes et paréos de Calédonie. C'est clair que personne n'y reste insensible, c'est juste quand on annonce le prix du billet que les gens commencent à tousser. Ca ne m'a pas empêché de faire découvrir le caillou à 5 de mes amis en août dernier. Bon ok, il aura fallu deux ans pour les convaincre. Ton blog m'aurait sûrement aidé…

7. Les zoreils connaissent-ils le caillou ? Comment l'imaginent-ils ? Savent-ils la situer sur le globe ?!!
Hé, hé, hé. Là je pense que n'importe quel calédonien a sa petite anecdote à raconter sur le sujet, l'annonce du « je suis calédonien », un vrai moment d'anthologie, tout peut arriver... Entre ceux qui sont nuls en géographie, ceux qui sont nuls en histoire, ceux qui parlent de la « Nouvelle-Polynésie », ceux qui se demandent si on a des voitures, ceux pour qui l'outre mer c'est le soleil des pubs du métro (en gros Réunion/Guadeloupe/Martinique), ceux qui… Je pense ne pas exagérer en disant qu'une grosse majorité a des problèmes avec la géographie de l'outre mer et c'est finalement compréhensible… Par contre quasiment tous les métros raccrochent la Calédonie à certaines dates durant lesquelles on a parlé de la NC dans la presse nationale : 84, 88, 98, et dans quelques semaines on en reparlera sûrement encore. Sinon, mais là on peut pas leur en vouloir, la Calédonie c'est le bon cliché lagon/soleil/plage. C'est pas que ça, mais là c'est à nous de le montrer…

8. Qu'est-ce qui te manque le plus la bas ?
Un peu de la question suivante, mais plus généralement c'est toute une ambiance qui me manque, le soleil à la limite ça peut se trouver ailleurs. Pas le même rythme, pas la même façon d'appréhender les choses, le « casse pas la têtisme » n'est pas encore assez répandu ! Du moins à Paris. Et puis ça peut paraître con dit comme ça, mais j'ai en tête un certain nombre d'odeurs, (lantanas, herbe (la toute simple), fruits, …) qui me laissent parfois nostalgique. Dans un autre registre, la quasi-totalité des expressions calédoniennes ne sont pas du tout exploitable ici, dans certains cas c'est assez pénalisant. Un «ben lônculé» c'est beaucoup plus chargé de sens qu'un «oh zut», que diable ! Ça y'est je m'enzoreillise. J'suis fini.

9. Comment fais-tu pour vivre sans Milo, Scotch Finger et mayonnaise Kraft ?!!!
Dans ce domaine, heureusement que le transport aérien c'est (bien) développé. Chaque voyage que fait un membre de la famille ou un ami est l'occasion de remplir le vide de la valise par des pots de achards, des tim-tam, des gelées de goyaves et d'autres trucs qui font du bien à la tête et au ventre. Sinon pour les produits australiens qu'on trouve en NC et pas en France, ils ont eu la bonne idée de se lancer dans le commerce en ligne, donc dès que suffisamment de gens en France sont intéressés, on peut lancer la commande d'une caisse de tim-tam, milo, fromage ou mayo kraft via l'Australie. D'ailleurs s'il y en a un qui se sent l'âme d'un entrepreneur, il y a dans ce domaine un filon à exploiter, le seul produit du Pacifique qu'on trouve en France c'est la Hinano (bière) de Tahiti. Pour ce qui est du riz et du soyo (pour moi plus important), dans le 13ème à Paris, on a tout ce qu'il faut.

10. Qu'est-ce qui te plait le plus en métropole ? et le moins ?
Le plus, je pense que c'est tout ce que la petite taille de notre caillou ne permet pas. L'accès aux voyages, aux événements de toute sorte,… Mais c'est assurément pas ça qui me fera rester ici. Le moins, les coups de blues comme en ce moment.

11. As-tu visité différentes régions et d'autres pays d'Europe ?
Bizarrement quand on est à Paris on a beaucoup plus la bougeotte, beaucoup plus envie de fuir la ville. Du coup j'ai (on a) pu visiter le sud ouest (Toulouse, Pays Basque, Pyrénées), la côte Atlantique, la Bretagne, les Alpes (surtout la Savoie ), le ch'Nord, la Belgique, l'Angleterre, les Pays-Bas, l'Allemagne, l'Espagne, l'Italie, la Grèce et dans deux semaines, mais là c'est pas encore en Europe, je passerai 3 semaines en Chine. Et puis à plus long terme, quand j'aurai convaincue ma copine de rentrer définitivement sur le caillou, on va se tenter le Paris-Nouméa sans prendre l'avion, ça ça va être valab'.

12. En 2015, tu t'imagines où ?
En Calédonie, depuis au moins 3 ans, reste plus qu'à croiser les doigts…

13. En 2015, tu l'imagines comment la Calédonie ?
De près, si je me tiens à la réponse précédente. Plus sérieusement, bien malin le calédonien qui saura répondre à cette question, même les politiques ne s'y aventurent pas. En revanche ce qui ne changera pas c'est l'amour que j'ai pour ce caillou, et on peut pas dire que l'éloignement n'arrange les choses…

14. Pourquoi un blog ? As tu fait des rencontres, des échanges intéressants avec tes lecteurs ?
Pour l'instant on peut pas vraiment appeler ça un blog, c'est plutôt un moyen de présenter toutes mes (nos) vadrouilles de manière un peu plus interactive à la famille en NC mais aussi à la belle famille. Du coup les échanges restent limités au cercle restreint de la famille et de amis, par contre ya des trucs marrants des fois, comme avoir des news d'amis perdus de vue via le site. Mais j'ai de plus en plus envie de m'y mettre sérieusement, traiter de l'actualité calédonienne, la partager, en débattre, se rencontrer, c'est magique non ?

15. Tes 5 sites/blogs favoris ?
Dans l'ordre et en commençant par le deuxième parce que tu connais le premier :
- 404 Brain Not Found : www.404brain.net
- The Benito Report : thebenitoreport.typepad.com
- Le Blog à la Ciboulette : www.ciboulette.fr/blog
- La Brousse en folie, quand Bernard Berger réactualise ses planches : www.brousse-en-folie.com
- C'est censé être fini, pas grave : il y a aussi toute une panoplie de sites de secours pour le petit calédonien expatrié. Les Nouvelles et RFO bien sûr avec le JT et la radio en ligne, mais aussi Radio Australia qui propose en anglais et en français des podcasts quotidiens sur l'actualité dans le Pacifique. Avec ça t'es incollable sur la guerre du kava «Vanuatu contre le reste du monde».

16. Un message perso à faire passer ?
Toi lecteur/adorateur adepte des 5 minutes d'Anoëlla&Seb, ça te dirais pas de se retrouver autour d'un verre histoire de refaire la Calédonie, ils le font bien à Nouméa alors pourquoi pas nous à Paris ou ailleurs? Un genre de club des «alcooliques anonymes», version «je suis en manque de Calédonie», en somme. Ok c'est moins exotique.

Voilà, j'espère que vous aurez apprécié ce petit "interview", donnez nous vos réactions et si ça a plu j'en referai d'autres... peut être en audio la prochaine fois... Un grand merci à Ben pour avoir bien voulu "jouer le jeu" ;-) Comme dirait Georges Pernoud de Thalassa : on te souhaite "Bon vent" !! Vous pouvez visiter le blog/site de Ben ici.