lundi 7 avril 2008

"Amédée, un phare d'exception"
phare amedee nouvelle caledonie

"Amédée, un phare d'exception"
, c'est la conférence animée par Vincent Guigueno, historien, spécialiste de la signalisation maritime.
Le phare de l'îlot Amédée est une merveille du monde industriel. Dernier grand phare métallique français depuis la destruction en 1944 de son "jumeau", les Roches-Douvres, il porte en lui une partie de l'histoire de la signalisation maritime du XIXè siècle, de Paris où il fut imaginé, puis construit, à la Nouvelle-Calédonie où il fut allumé le 15 novembre 1865.
La conférence s'attache à l'histoire des institutions et des hommes qui ont conçu cette élégante tour, devenue une icône du monde des phares.

Je n'aurai pas le temps d'y aller mais si vous pouvez, voici la date et le contact, : jeudi 10 avril à 18h au Musée de l'Histoire Maritime, Nouméa et c'est gratuit ! Tél : 28.68.21 - 26.34.43

dimanche 13 janvier 2008

6 heures de cheval au coeur de la Chaîne !
Cela faisait un moment que je voulais faire ce post, faute de temps je ne le mets en ligne qu'aujourd'hui. Il s'agit d'une balade à cheval, à travers la Chaîne, que nous avions fait avec des amis il y a quelques semaines déjà.
Connaissez-vous la tribu de Néoua ou bien encore celle de Konoé-Chaoué, en plein milieu de la Calédonie ? Ces deux tribus situées en Province Nord et distantes l'une de l'autre de 11 km à vol d'oiseau, nous les avons relié à cheval en empruntant les crêtes et les  vallées, un trajet de 6 heures à travers le pays profond... Pour la toute première fois qu'Anoëlla montait à cheval ce fut un sacré baptême !! Et ce ne sont pas les chutes, ni la distance qui l'ont arrêté ! Même si elle m'a fait très peur je dois dire, nous avons passé une bien belle journée quand même. Le temps était couvert mais cela n'a enlevé en rien à la magie des lieux et nous nous sommes même retrouvés dans des paysages de brume quelque part sur une crête, on se serait cru seul au monde ! Par moment au milieu des niaoulis, à d'autres endroits dans la forêt humide, les cours d'eau, les cascades, c'est cette "route" qu'empruntaient jadis les deux tribus pour communiquer entre elles. Et avant l'arrivée du cheval, c'est à pieds que les ancêtres de nos guides parcouraient ces terres...
En milieu d'après-midi nous sommes arrivé à Konoé-Chaoué, accueilli par les femmes de la tribu en train de préparer le repas du soir. Le temps pour nous de nous reposer, de planter les tentes et de profiter des échanges avec les gens d'ici...

balade a cheval

Je vous conseille vraiment cette balade, la tribu est au bord de la rivière dans un cadre super agréable, les gens sont sympathiques, le repas du soir était extra, soupe, viande de cerf, cochons, grillades, légumes, tarte, salade de fruits, ananas du pays...
Bref, si vous voulez être dépaysé et aller au contact de la culture mélanésienne, c'est le bon plan. Pour réserver, il faut appeler la mairie de Kouaoua, c'est eux qui s'occupent de joindre les tribus. Pour info, le coût de la journée à cheval + guides + repas du soir + nuitée + petit déjeuner = 10 000 F par personne environ. Seul inconvénient, il faut prévoir quelqu'un pour vous récupérer à la tribu d'arrivée, à moins que d'autres excursions moins longues soient possibles depuis Néoua ? Renseignez-vous...

vendredi 14 décembre 2007

5 minutes à l'aquarium des lagons
Je commence ce post aujourd'hui en souhaitant la bienvenue aux nouveaux lecteurs de "5 minutes",  vous êtes maintenant plus de 500 à vous être abonné au blog par e-mail ou par flux RSS, c'est super !

A travers ces photos et cette vidéo aujourd'hui, je vais vous emmener faire un voyage, un voyage dans le grand bleu... une plongée au milieu des poissons du lagon !

 aquarium noumea

Comme je n'ai pas encore mon niveau de plongée, je préfère vous emmener à l'aquarium de Nouméa : l'Aquarium des Lagons ! Il est ouvert depuis 4 mois environ et accueille 500 visiteurs chaque jour en moyenne. Si vous n'avez pas encore eu l'occasion d'y aller, voici pour vous ces 5 minutes d'images qui, je l'espère, vous donneront envie d'aller voir ça en vrai ! J'aurai aimé ajouter une bande son à la vidéo mais faute de temps, hélas, je vous la livre brut, désolé. Bon, après tout on est dans le monde du silence non ?!!

Une des stars de l'aquarium, vous ne pourrez pas le rater, c'est Léon, ce Napoléon est certainement un des plus vieux résident de l'aquarium, 20 ans de carrière ! Il profite aujourd'hui du plus grand bassin. A propos de ce poisson, les Napoléons sont classés en danger sur la liste rouge des espèce menacées. Ils vivent dans des eaux tropicales entre 1m et 60 m de fond et peuvent peser plus de 190 kg et vivre plus de 30 ans !
Le napoléon est hermaphrodite. Il se nourrit de mollusques, de poissons, d'oursins et crustacés, il est aussi un des rares prédateurs d'animaux toxiques comme l'Acanthaster, c'est cette étoile de mer dévoreuse de corail qui fait tant de mal à nos récifs. Alors, en protégeant le Napoléon, on protège aussi notre lagon.

Vous pourrez observer aussi à l'aquarium des requins de récifs, pointes blanches, le requin gris, le dormeur, mais aussi le requin citron et des pointes noires comme celui-ci sur la vidéo qui semble chercher une proie ! Un des responsables des bassins m'a d'ailleurs confirmé qu'il arrivait quelques fois que certains poissons se fassent dévorer !

J'ai aussi vu des raies, des poissons clowns, des perroquets, des dawas, des picots et des tortues qui surfent en surface, profitant du courant d'eau produits par les pompes de l'aquarium !

Bref, tout plein de choses à voir et à découvrir et d'autres poissons vont être ajoutés prochainement afin de compléter certain bassin. Il y a aussi tout une partie de l'aquarium consacrée à la marée basse, une reconstitution d'un platier a été créée, on y trouve des étoiles de mer, des petits poissons, des coquillages. Il y a aussi une partie dédiée à la mangrove et rivière, creek, eau douce... bref une trentaine de bassin et bacs vous attendent !

En attendant vous pouvez vous rendre sur le site internet de l'aquarium, un joli site, bien réalisé même s'il n'est pas encore tout à fait fonctionnel, une webcam va d'ailleurs être mis en place dans un bassin prochainement... et ouai, la téléréalité débarque chez Léon !!! On va pouvoir suivre sa vie nuit et jour !!


Toutes les infos et horaires d'ouverture sur www.aquarium.nc et n'hésitez pas à laisser vos impressions en commentaire ici quand vous aurez visité l'aquarium...
Je remercie la direction de l'aquarium pour m'avoir autorisé à filmer et à diffuser ces images ici.

mercredi 22 août 2007

En septembre, faites du sport !
Pour les amoureux de la nature et les fanas de sports et découvertes il y a Aventure Pulsion en Nouvelle-Calédonie, je vous avais déjà parlé d'eux ici lors du lancement de leur site internet l'an dernier. Je n'ai jamais trouvé ou pris le temps de m'inscrire à une de leur nombreuses activités pourtant très attirantes et malgré leur invitation. Voyez ce qu'ils proposent au programme pour le mois de septembre, la descente en kayak de la Tontouta ou le kayak de mer me plairaient bien moi... et vous, vous seriez partant pour laquelle. Quelqu'un a-t-il essayé leurs activités ?

kayak

Programme de Septembre

Trophy OPT Entreprises , les 1er et 2 Septembre
Participez sous les couleurs de votre entreprise à ce raid pédestre de deux étapes, qui prend place pour sa 15ème édition à la tribu de Méhoué à Canala. Au programme : 12 et 13 km, une dépose en hélico, un accueil en tribu et les animations de la fête du patrimoine.

Descente en kayak de la Tontouta , le dimanche 9 septembre
Nous vous déposons au départ de votre balade, et vous récupérons à l’arrivée. Descente facile, non guidée. Arrêts pique-nique et baignade en autonomie. (tarif 3750F/pers)

Week-end Actif à Netcha, 22-23-24 septembre
Autour de Netcha, des Chutes de la Madeleine et de la Plaine des Lacs, diverses activités tout au long du week-end : de la randonnée aux Chutes et à l’ancienne Mine, du kayak sur la Rivière, des parcours de VTT, du tir-à-l’arc, de l’astronomie et sans doute d’autres surprises... contactez-nous !

Kayak de mer à Prony, les 22-23-24 septembre
Nouvellement équipés de kayaks de mer confortables, accessibles et équipés, nous vous emmenons découvrir la mer au plus près ! Cette première sortie nous fera faire le tour de la Baie du Carrénage et des Sources d’eau chaude, à la journée. (tarif 5750F/pers)

Canoë Pleine Lune à la Forêt Noyée, les 28-29 septembre
Tous les week-ends de pleine lune. (tarif 3750F/pers)

Kayak-pique-nique à la Forêt Noyée, le dimanche 30 septembre

Sortie guidée en kayak à la Rivière Bleue, pour visiter la Forêt Noyée.
Au programme: les couleurs du sud, pique-nique et baignade... (tarif 3750F/pers)

Renseignements et inscriptions auprès d'Aventure Pulsion, contactez Jean-Christophe au 26 27 48 ou par email : aventure@canl.nc

jeudi 12 juillet 2007

Un cachalot échoué sur Nokanhoui
La semaine dernière, nous avons passé le week-end chez Gaby, à l'Ile des Pins, toujours aussi sympa ce camping, notre préféré de toute l'île. Accompagnés de nos amis et leurs enfants ce fut l'occasion pour nous tous d'aller découvrir l'îlot Nokanhoui et l'îlot Brosse que je n'avais jamais encore eu l'occasion de fouler le sable... et quel sable ! Ces îlots sont superbes, l'îlot Brosse est certainement un des plus beaux que j'ai pu voir jusque là, mais je vous en reparlerai dans un prochain post. Je voulais aujourd'hui vous montrer ce qui nous attendait sur l'îlot Nokanhoui :  un cachalot échoué ou du moins ses restes... D'après Jules, notre taxiboat kunié, le cétacé est là depuis quelques semaines et une odeur indescriptible de décomposition envahie toute une partie de l'îlot ! Pour vous dire, il n'y avait même pas une mouche ou un crabe dans les parages, à ma grande surprise ! D'après Jules, l'animal devait faire plus de 12 mètres, à en voir les restes et les ossements, cela paraît être une bonne estimation. Voyez la petite Nell sur la photo devant une cote trouvée sur la plage parmi les nombreuses vertèbres disséminées sur la berge. Pauvre animal, on se demande comment et pourquoi elle est venu jusqu'ici emportée par les courants. J'ai trouvé deux articles dans les Nouvelles Calédoniennes relatants cette découverte du mois dernier. On émet même l'hypothèse que des pêcheurs auraient coupé la tête pour en vendre la mâchoire. Pour en savoir plus sur les cachalots j'ai trouvé cette page intéressante aussi, j'y ai appris par exemple que ces cétacés sont capables de plonger à 3000 mètres de profondeur pour chasser le calmar géant dont ils sont friands !



cachalot

cachalot

cachalot

Bon, désolé pour ces images... je vous fais un prochain post sur ces deux îlots moins choquant, promis !

lundi 11 juin 2007

Tour de Calédonie en ULM, extrait vidéo !
Décollage de l'aérodrome de Koumac... comme si vous y étiez !
C'est la seule vidéo que j'ai, je regrette de ne pas en avoir fait d'autres, surtout au dessus de l'Ile des Pins mais j'étais trop concentré à faire des photos ;-)
Séquence émotion !



Durée : 3 mn

dimanche 10 juin 2007

Suite du Tour : Poum, Koumac, Koné...
Nous quittons Poum pour la troisième étape de notre périple qui doit nous emmener aujourd'hui à Koné, village en plein développement et capitale de la Province Nord. Mais notre première escale matinale nous fera découvrir la région de Koumac, à un saut de puce de Poum juste derrière la mine de nickel de Tiébaghi.

mine de tiebaghi
Aux pieds de la mine de nickel de Tiébaghi, la lagon...

Les membres du club "Les Ailes du Nord" nous attendent autour de la piste, l'occasion de revoir les copains du Nord et de les encourager à se joindre au groupe lors du prochain Tour 2008. Les plus jeunes ont droit à leur baptême de l'air, l'occasion de faire découvrir l'ULM au grand public. Ils en redemandent !

bapteme de l'air
Baptême de l'air pour les enfants de Koumac

ulm

Après le repas pris à l'ombre des hangars de l'aérodrome, nous repartons pour Koné, et Voh sur notre route, dans l'espoir de voir le fameux coeur du même nom, rendu célèbre par le photographe Yann Arthus-Bertrand. A mesure de notre progression, nous voyons la météo se dégrader devant nous, les ULM trois axes, partis devant, nous informent par radio qu'un mur de pluie les oblige à modifier leur route, certains décident de contourner l'obstacle par la mer au dessus du récif, d'autres tente une approche de Koné par la vallée. La météo qui nous avait accompagné de son plus beau ciel bleu jusque là semble devenir capricieuse. Nous continuons notre route en direction de Voh, notre vitesse de 90km/h nous laisse le temps de décider et de choisir la meilleure option. Une éclaircie semble apparaître devant nous, Denis pointe alors son doigt devant, me montrant la mangrove, je sais que le coeur de Voh ne doit plus être loin, nous redescendons à une altitude de 500 m environ et je vois enfin cette sculpture végétale parfaitement symétrique, la mangrove a conservé son coeur...

coeur de voh nouvelle caledonie
Le fameux Cœur de Voh, entre lagon et mangrove.

coeur de Voh, nouvelle caledonie

C'est magnifique et encore plus beau peut être, la rivière de Témala et les bras de mer autour du coeur qui serpentent entre les palétuviers éclairés un instant par une brève percée du soleil. Nous faisons un 360 complet au dessus du coeur avant de rentrer, sous une pluie battante, rejoindre l'équipe au complet sur la piste de Koné. Le mauvais temps semble être installé, nous resterons bloqués à l'hôtel. L'équipe décide de ne repartir que dans 2 jours, je ne peux rester et dois impérativement être de retour sur Nouméa. Les ULM boucleront finalement le Tour sans moi et rallieront Nouméa dans la grisaille.

riviere temala
Bras de mer dans la mangrove autour du Coeur de Voh

De ce voyage je retiendrai les merveilleux contrastes de couleurs que composent les paysages calédoniens, si différents du Nord au Sud, les îlots qui vus du ciel offrent un spectacle dont je ne me lasse pas, les récifs de corail, les rivières, le rouge de la terre, le vert de la Chaîne sont autant de couleurs et de formes qui composent mes images... J'ai eu la chance également de voir des requins à la surface, lors de notre survol de la côte Oubliée par exemple. Et je retiendrai bien sur l'Ile des Pins, grandiose ! Je rentrerai de ces 3 jours avec plus de 700 photos dont vous avez eu un aperçu en illustrant ces lignes, un moyen pour moi de partager avec vous ce long et beau périple de 1 500 km autour du caillou... 
A en lire vos nombreux commentaires, vous avez aimé ! Encore quelques balades à travers le caillou et je pourrai faire un joli bouquin sur la Calédonie ? Ca vous dirait ?

mardi 5 juin 2007

Suite du Tour : La côte Est et le Nord...
mine de nickel de Poro
Mine de nickel de Poro, proche de Houaïlou

Riviere Kouapiste d'atterrissage de Touho
Rivière Koua entre Kouaoua et Poro  /  Piste d'atterrissage de Touho... entre lagon et mangrove !

Village de Touho
Village de Touho

Nous longeons toute la côte Est, Houaïlou, Poindimié, Touho, Hienghène et sa fameuse Poule, que j'aperçois entre les nuages restés accrochés au massif du Mont Panié, le plus haut sommet de Nouvelle-Calédonie avec ses 1628 m. Plus au nord, Pouébo et l'impressionnante cascade de Colnett qui se jette dans le lagon.

Cascade de Colnett
Cascade de Colnett, à Pouébo

Puis nous abordons la Pointe Nandiarane et l'île Pam avec sa réserve de faune. D'ici, j'aperçois déjà la côte Ouest de l'autre côté des montagnes, je vois la Calédonie sur toute sa largeur, 5 km seulement séparent les deux côtes. Nous arrivons enfin tout au bout de l'île, qui se termine par une fine bande de terre jusqu'à Boat Pass et l'île Baaba, dernier fragment de terre avant les Iles Belep, plus au Nord. Nous voilà au bout de la Grande Terre, au bout du monde, là où la route s'arrête, nous avons parcouru 500 km depuis l'Ile des Pins.

Boat Pass
La où la route se termine... le bout du bout de la Grande Terre : Boat Pass (ou Passe des Embarcations). Voyez les petites taches en bas à gauche de l'image, des kayaks en balades... ça doit être cool ça, non ? On peut pas être dans les airs et dans l'eau !!!

Le soleil de fin de journée révèle les formes du relief, ravive les couleurs oranges et vertes de la mangrove, entre ombre et lumière, nous redescendons par la côte Ouest, rejoindre nos co-équipiés déjà autour de la piscine de l'hôtel Malabou de Poum... (suite et fin bientôt ;-)

montagnes de Poum

samedi 2 juin 2007

Suite du Tour : Ouinné, Thio, Canala...
ouinne
Ravitaillement des ULM avant le départ de Ouinné

Au petit matin, les pilotes inspectent leur machine, font le plein d'essence tandis que notre pendulaire s'élance sur la piste de Ouinné, un dernier survol du village, de la baie et nous mettons le cap sur Canala, à 1h de vol. Nous arrivons bientôt à hauteur du massif le plus haut de la province Sud, le Mont Humboldt avec ses 1618 mètres, c'est à peu près notre altitude de vol.

riviere Ni
Embouchure de la rivière Ni

A ses pieds, serpente la magnifique rivière Ni qui se jette dans le lagon, puis viennent ensuite les premières tribus de la côte Est, nous laissons la côte oubliée derrière nous, Petit Borindi, Port-Bouquet et nous voilà au dessus de Thio et sa mine de Nickel surplombant le lagon. Tiens, le minéralier est en plein chargement...

mineralier Thiomine de Thio

Thio

Les couleurs oranges de la latérite contrastent avec le vert des montagnes et le bleu du lagon, derrière le col nous entrons ensuite dans la baie de Nakéty et passons la presquîle de Bogota, une mine ici et là juste en face une autre encore, toute la région vit du Nickel. Denis, mon pilote, entame la descente, il me demande de m'accrocher, ça souffle dans la vallée, un virage à 90° me surprend, je cris, et nous voilà dans l'axe de la piste de Canala où nous sommes attendu... Les habitants du village regardent nos drôles d'engins, je laisse ma place un instant, des baptêmes d'ULM feront le bonheur des enfants de Canala.

Canala

aerodrome de Canala
Baptême de l'air : l'occasion pour les enfants de Canala de découvrir leur tribu sous un autre angle !

repas

Un déjeuner de bienvenue, préparé par la mairie de Canala, nous attend sous le faré communal. Poissons grillés, patates douces, fruits et légumes du pays seront l'occasion de partager un moment tous ensemble avant de repartir pour ce qui sera notre plus long vol du périple. 3h30 pour relier Canala à Poum tout au nord... (à suivre)

dimanche 27 mai 2007

Suite du Tour... la Côte Oubliée
yat?
Baie de Goro, entre l'île Nêâê et l'île Nîê, Sud de la Grande Terre

Il nous faut maintenant repartir pour la côte Est et rejoindre Yaté, au sud de la Grande Terre. Ici, les couleurs sont tout autre, le mélange des eaux bleues, de la terre rouge et des massifs verts compose des paysages uniques qui caractérises bien le Sud et toute la côte oubliée. Cette portion de côte, longue d'une trentaine de kilomètres, totalement vierge est inaccessible par la route, d'où son nom "côte oubliée", ne pouvant être découverte que par la mer ou bien comme nous, chanceux, par les airs !

c?te oubli?e
Cap Tâdu (Tonnedu), entre la baie de Poco Mié (Pourina) et baie de Ouinné, côte oubliée

ouinn?
Hydro ULM en baie de Ouinné

Je prends à cet instant pleinement conscience de la chance que j'ai de vivre un tel moment, une aventure qui nous mènera en fin de journée, au fond d'une baie, au village de Ouinné, entre mer et montagne où les quatre seuls habitants de cet ancien village minier nous attendent pour un BBQ. Avant le couché du soleil toutes les machines sont là, ou presque... nous apprenons qu'un ULM s'est écrasé en mer derrière nous, peu après avoir quitté l'Ile des Pins. Fort heureusement le pilote n'a rien et a été secouru par un co-équipié. Chacun y va de son analyse et pense à la longue route de demain qui doit nous emmener à l'extrême Nord, la soirée fort conviviale ne fait que commencer... (à suivre)